Photo

Partager des photos prises dans un musée

18 mars 2015
tableau musee

J’ai toujours cru que photographier une œuvre d’art dans un musée national avec son smartphone, pour la partager sur Instagram, Twitter ou Facebook, était une pratique proscrite. Pratique répandue certes, mais illicite.

Mais ça, c’était avant. Avant que je ne lise cet article des Inrocks. Les amis, je suis tombée de ma chaise.

D’abord parce qu’une Charte du Ministère de la Culture existait depuis un moment déjà, stipulant qu’il est justement possible de partager des photos prises dans un musée national. Et d’autre part… parce qu’il semblerait que Madame la Ministre de la Culture soit à remercier.

Grâce à une photo de l’exposition Pierre Bonnard que celle-ci a publié le 17 mars sur son compte Instagram, Fleur Pellerin vient de faire changer le règlement du Musée d’Orsay.

Sa direction, si j’ai bien saisi l’article, ne souhaitait pas jusque-là appliquer cette Charte au sein de son établissement. Baguette magique…  Abracadabra ! Désormais, nous pouvons tous aller poster des nus de Bonnard sur nos comptes. Encore que… l’histoire ne dit pas si Big Brother Facebook ne va pas nous censurer pour avoir mis en avant des corps en tenue d’Eve. Mais ceci est un autre débat.

Pour information, voici la fameuse Charte « Tous Photographes ! » que je ne connaissais pas encore hier. En prenant soin de respecter les autres visiteurs des musées ainsi que les œuvres elles-mêmes, il serait donc possible de partager son émoi devant La Femme à l’ombrelle de Monet. Ou pas, cela dit ! On a -heureusement- encore le droit de s’extasier discrètement.
Mais on s’éloigne du sujet. L’idée du billet était simplement de signifier qu’il est possible de le faire. Après, à chacun sa manière de vivre une exposition ! Justement, je devrais aller voir celle de Pierre Bonnard bientôt. Me connaissant, il n’est pas improbable que je poste quelque chose, je verrai où me mène l’inspiration… mais je sais déjà que si je le fais, la personne qui m’accompagnera au musée d’Orsay me regardera d’un air consterné. ^_^

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Billets d'humeur

Accueillir le printemps… et ses 40 ans

15 mars 2015
paquerette-printemps

Mars est enfin là… beau mois rempli de belles promesses. Cette sensation d’émerger en même temps que la nature reprend des couleurs est délicieuse. Quel bonheur de voir la lumière le matin en ouvrant les volets. Je me sens profondément heureuse quand les rayons du soleil sont plus vifs et que moineaux, rouges-gorges et pies reviennent picorer dans l’herbe, près de mes fenêtres. Chaque année, la douce venue du printemps a un effet hautement bénéfique, comme si une brume de fatigue se dispersait. La maison est remplie de nouvelles fleurs… Et mon cœur fait piou-piou-piou. Mes enfants (toujours bondissants, les petits choux) m’ont offert mercredi mes premières pâquerettes de saison : même la pelouse d’Île de France se réveille !

Dans mon esprit, ces délicates fleurs blanches seront toujours associées à mes années d’étudiante à Bordeaux. Avec mes ami(e)s, nous nous asseyions parfois dans l’herbe pour deviser sur le monde (et parfois sur la gent masculine, je l’avoue). C’était quand même une chouette période. Il y avait certes ces fameux examens qui me me pétrifiaient, mais j’étais dans le pur bonheur d’assister à des conférences et des cours passionnants. Vous vous doutez que les plus satisfaisants étaient donnés par des profs de 35 ans, beaux éphèbes-enseignants. Forcément. Et puis j’allais ensuite parfois danser le vendredi soir avec une grande amie -qui est restée une grande amie, la vie est belle !-.

Les pâquerettes, c’est également un souvenir en musique. Qui, dans la salle, connaît la chanson des Innocents, L’Autre Finistère ? Une étudiante la chantait souvent quand elle prenait sa pause déjeuner dehors. Immanquablement, elle me la mettait dans la tête pour toute l’après-midi.

« Il est un estuaire, à nos fleuves de soupirs
Où l’eau mêle nos mystères et nos belles différences
J’y apprendrai à me taire et tes larmes retenir
Dans cet autre Finistère, aux longues plages de silence »

Ouaip. Parfaitement.

C’est à ce moment-là que l’on saisi que je n’ai plus vingt ans mais 39,9. (Humpf.)  Je m’en moque : je viens de m’acheter un superbe verni à ongles pour faire diversion. Je garde ainsi un teint de rose… côté mains !

Pour le visage, je feins d’ignorer cette petite tache beige-caramel qui commence à poindre sur ma joue. M’en fiche. [Flagrant délit de mensonge], car une conseillère beauté m’a récemment dit… Enfin, s’est exclamée sans pudeur aucune dans une boutique :

Oh Non, vous allez avoir 40 ans ? 40 ans ? Je ne l’aurais pas cru !

Imaginez la mine effarouchée de la jeune femme, apparemment désolée pour moi. Gna. Elle avait un petit air de Joey, dans Friends.

http://33.media.tumblr.com/db6dfee3bd88eccd6861cb68977ff0b6/tumblr_mlkfqm66Vs1qaiopso6_500.gif

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Animation et Vidéos artistiques

Pop ou Danse moderne ? Take me to Church

12 février 2015
danse-moderne-ballet-take-me-to-church

Wouaouh. Woua-ouh. Vous voulez voir une vidéo de danse moderne qui va vous scotcher sur votre chaise ?

Enfin… sctocher… je veux dire… C’est pas mal. Je peux faire pareil, vous savez. Cela dit, je tiens à ne pas voler la vedette à ce charmant danseur qui exécute magistralement sa chorégraphie (Hiiiii… il est super musclé, n’est-ce pas ? Non mais avouez-le ! Humpf. Pardon, je me reprends. Et ses tatouages ? je vous ai parlé de ses tatouages, beaux bijoux de corps ?)

Voilà. Vive la danse moderne.

Pour les sympathiques visiteurs tombés du ciel, voici deux-trois petites informations :

La chanson s’entend sur toutes les ondes radio en ce moment (et a été reprise récemment dans The Voice ou je ne sais plus quelle autre télé-crochet tel La Nouvelle Star… que je ne regarde pas, non non non… Juste un peu pour Twitter devant. Hum. Presque chaque semaine. Humpf.)
Take me to Church a surtout été élue chanson de l’année très récemment, lors de la cérémonie américaine des Grammy. C’est le très doué irlandais Hozier qui doit être content… Dans le genre visibilité mondiale, c’est une réussite.

-

sergei-polunin-take-me-to-church-hozier-ballet-moderne-danse

-

C’est ainsi que le danseur russe Sergei Polunin nous propose désormais cette sublime chorégraphie de Jade Hale-Christofi, sous le regard du photographe David La Chapelle (La Chapelle-Church / Church La Chapelle… Ok ok, j’ai failli faire une blague bien légère, mais non. Vous voyez, je m’arrête juste à temps. Je crois bien avoir vraiment bu trop de café.) D’habitude, David La Chapelle, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, il ne me fait pas vibrer. Mais là, je marque bien volontiers un temps d’arrêt devant ce clip.

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Famille - Enfants

La fille à paillettes (Billet d’amour)

5 février 2015
fille paillettes garçon amoureux

Mercredi, mon fils sort du judo songeur… Mais alors très songeur. Petit Loup, auréolé de sa nouvelle sixième bougie de 2015, reste muet sur le chemin du retour.

Soudain il me confie, toujours très pensif :

- Maman, tu sais, il y a une fille à mon cours de judo… Elle est…  ** PAILLETTANTE **.

- Pardon petit Loup ?

- Paillettante. Elle s’habille avec des habits à paillettes.

- Et ?

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Bijoux fantaisie

Les bijoux haute fantaisie Azucar

29 janvier 2015
nouvelle collection bijoux azucar

Un billet bijou, un billet mode et fantaisie (youpi ! J’adore vous parler de création) pour vous évoquer d’un coup de cœur en haute fantaisie : Azucar.

collection-printemps-été-2015

Cet automne, j’ai découvert Azucar, une belle marque française de bijoux de haute fantaisie.

Aujourd’hui, ô joie, j’ai enfin le temps de vous la faire découvrir dans le blog.

Depuis son atelier en région parisienne, la pétillante Cynthia Bot insuffle dans ses collections rêve et magie. Délicatesse, charme, poésie. Tout y est… avec, en outre, cette sensation de voyage dans chaque gamme proposée au fil des saisons.

Cette jeune créatrice aime non seulement son travail, mais elle a l’art de s’intéresser aux personnes qu’elle rencontre. Elle aime le lien, l’échange et le partage. Son travail et sa gentillesse se retiennent tout particulièrement.bijoux fantaisie femmeQue trouvons-nous dans les différentes collections d’Azucar ? Beaucoup de couleurs, insérées deci-delà au gré des bijoux en laiton brut ou en laiton doré à l’or fin. Les agates que l’on découvre dans ses colliers-sautoirs sont superbes. De mon côté, j’ai un coup de cœur particulier pour ses créations autour de la soie teintée (Ah, la manchette en soie Shibori… ). C’est tout simplement magique.
L’ensemble du travail de Cynthia autour de douces pierres comme la Jade et la Jaspe est à découvrir ; je pense également à toutes ses belles propositions autour du bois.
Je peux aussi vous évoquer les créoles ou boucles longues de la collection « Lumière », dont je me souviens particulièrement ; elles sont transparentes et brillantes à la fois.
Et je pourrais continuer ainsi longtemps !

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Famille - Enfants

La Maman Healthy en carton

20 janvier 2015
anniversaire happy birthday

En ce moment, je suis healthy. Je pense healthy,  je mange healthy.

C’est surtout ce que doit penser la maîtresse…

A vrai dire, j’en étais à manger du Chorizo, du Brie et du Mont d’or avec des amis ce week-end. Mais ma réputation à l’école désormais, c’est d’être une maman qui souhaite que son enfant mange sainement… tous les jours. Y compris lors d’un anniversaire.

Mon Petit Loup est né en début d’année, il y a 6 ans maintenant. Ainsi, chaque début d’année, je dois emporter un gâteau à l’école. Un bon gâteau au chocolat. Avec du sucre glace dessus. Et quelques friandises pour les camarades.

Et que pensez-vous qu’il m’est arrivé cette année ?

La fée Carabosse a dû appuyer sur ma touche « Reset » (Oui, on a tous une touche RESET, vous savez… ^_^).
Il y a eu comme une faille dans mon système spatio-temporel. Genre Retour vers le Futur.
Si j’ai bien pensé à préparer l’anniversaire de mon fiston à la maison, j‘ai ou-bli-é la petite fête prévue à la maternelle.

Ledit matin, si vous aviez lu la déception dans les yeux de mon Petit Loup… croyez-moi, vous auriez craqué. Vous savez, les yeux de saule pleureur, les fameux yeux qui vous disent que vous venez de gâcher les six ans de votre Roudoudou, mais que, ce n’est pas grave, il vous aime quand même. Ces yeux-là, c’est terrible, parce qu’ils ont le pouvoir de vous ramollir le cœur en une fraction de seconde. Alors que des yeux furieux, ceux-là, vous avez appris à les gérer depuis longtemps, votre armure est forgée.

C’est ainsi qu’il a bien fallu trouver une solution… au meilleur moment de la journée : juste après le petit-déjeuner. J’avais exactement 15 minutes pour tout rassembler avant de partir à l’école. J’ai regardé autour de moi. Moment de solitude… Jusqu’au moment où mes yeux sont tombés sur les 3 kilos de clémentines (délicieuses clémentines), ramenées la veille de chez le primeur. Et puis j’ai vu un joli lot de grandes bananes juste à côté.

fruits frais clementines

Hop, j’ai embarqué tous les fruits… pendant que mon mari est allé dans la réserve chercher les deux dernières bouteilles de Champomy (j’en profite pour faire un appel aux dons, nous sommes définitivement en panne de Champomy. Et ça, c’est un vrai problème.).
On a rajouté dans le sac des assiettes, des serviettes et des bougies.

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Musique : L'air du temps

Le beau retour de Yaël Naim : Older

15 janvier 2015
musique-album-older-yael-naim

Yaël Naim et David Domatien font partie de ces musiciens que l’on admire non seulement pour leur talent musical que leur belle personnalité… ces artistes précieux qui tracent leur parcours avec délicatesse et humilité. Des chansons nous reviennent en mémoire aisément. Très simplement, on se surprend à les fredonner. Très naturellement, on les ajoute à nos playlists, pour apporter un petit plus aux journées de l’année.

J’attends désormais avec impatience la fin de l’hiver (au plan symbolique aussi, d’ailleurs, après les derniers terribles évènements en France et dans le Monde, notamment au Nigeria…). Atttention, Tâdaaam, vous êtes prêts ? Aujourd’hui, focalisons-nous sur du réconfortant, sur du léger, sur une bonne nouvelle musicale.

Yaël Naim et son excellent discret partenaire David Donatien reviennent nous dire coucou le 16 mars. J’ai hâte d’avoir dans ma bibliothèque musicale leur nouvel album sobrement intitulé « Older », qui est autant coloré de joie que de mélancolie. Les quelques morceaux que j’ai déjà achetés sont autant de bonbons à déguster pendant les semaines qui viennent. Je trouve que ce duo, encore une fois a su se réinventer.

Voici l’une des facettes de l’album que j’attends avec impatience. La chanson « Coward ».
Dans la vidéo que vous pouvez regarder ci-dessous, la façon dont la chanteuse livre la chanson au public de la salle dans laquelle elle se produit est émouvante. Elle pose des questions touchantes et fortes. Qu’advient-il quand on réalise que la belle image que l’on peut avoir de soi se ternit ? Que se passe-t-il lorsque l’on comprend que la lâcheté peut prendre le pas dans certaines situations de vie ? (La chanson elle-même débute à 1’25 min.)

-

Yaël Naim – Coward (album Older)

-

blog-lifestyle-createurs-arts-mode

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !