Musique : L'air du temps

Une chanson feel-good / Saint Saviour

2 avril 2015
saint-saviour-a-word

Un mini billet en passant pour vous poster une chanson-bonheur… juste comme ça, parce que je vois qu’aujourd’hui est le jour d’anniversaire de la chanteuse Becky Jones, alias Saint Saviour (et que… je fais une pause, je déjeune actuellement devant mon écran. J’en suis au café. Non mais comment ça, cela vous fait une belle jambe ? Rohhh… 😉 ). Happy Birthday à cette belle voix anglaise !

Si vous ne la connaissez pas encore, c’est le moment d’ouvrir vos chakras. Ma-gni-fique. Prenez une dose de lumière… Ce petit clip filmé dans un parc proche de chez elle accueille manifestement plus de soleil que mon petit jardin, en Ile de France. La chance !

 saint-saviour-chanteuse

blog féminin lifestyle decouvertes

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lifestyle

Bienvenue, As You Like Magazine

1 avril 2015
magazine-as-you-like-prisma-media

En ce début d’année 2015, Prisma Media avait déjà décidé de lancer en France le magazine Flow. On peut voir en cette décision du cran et et de l’élan, à l’heure où la presse papier ne se porte pas au mieux de sa forme. Mais quand Prisma Media, peu de temps après, choisit de lancer un second magazine papier, As You Like, alors là, c’est sacrément intéressant.

Force est de constater qu’il y a des équipes dynamiques, qui suivent leurs (bonnes) intuitions, au moment où certains esprits chafouins ne voudraient retenir que les freins à la créativité en France. Je fais pourtant partie de ceux, peut-être trop biberonnés à l’excellentissime émission de Stéphane Soumier le matin sur BFM business, qui aiment à croire que tout est possible en France, avec de la volonté et du travail.

J’aime l’idée de la nuance. L’interactivité entre numérique et papier peut devenir une force, si elle est bien pensée. Bien travaillée, cette synergie entre les formats peut devenir un avantage . Si l’on me propose de beaux magazines agréables à feuilleter, je les lirai, tout comme je continuerai de lire d’autres formats numériques. Pour ma part, numérique et papier ne se phagocytent pas les uns les autres… ils se complètent. Il suffit qu’il y ait de la substance dans chacun.

.

As You Like,
c’est quoi, exactement ?

lheuredete-blog-feminin-lifestyle

Un bouquet de fleurs. Une sélection de talents du Web ouverte sur le monde, effectuée en lien avec le site Hellocoton.

Anne, du blog Annouchka, vous en a récemment parlé, en reprenant au passage l’histoire de la savoureuse aventure Hellocoton. Son émotion était palpable, on la comprend tellement… (Au passage, Anne, c’est aussi, et on ne le dira jamais assez, une femme qui arrive à conjuguer maternité et dynamisme entrepreneurial ; une femme qui aime les challenges mais qui garde les pieds sur terre, une personne bienveillante qui prend toujours le temps de regarder avec le monde qui l’entoure… Ceci est une autre histoire, mais personnellement, cela me touche. Que la première personne trouvant qu’il est simplissime d’être Maman et de travailler sans toucher du doigt l’épuisement lève la main. )

 

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Musique : L'air du temps

La Playlist de l’heure d’été

29 mars 2015
playlist-musique-printemps-ete

Il y a… Il y a là la peinture… Des oiseaux, l’envergure […] Si l’on prenait le temps, comme disait la chanson. Voici enfin l’heure d’été, tant attendue ! J’ai envie de la fêter en musique, en attendant que celle-ci s’invite dans les rues le 21 juin. 

Il y a d’abord cette chanson de Flo Morrissey que j’avais déjà évoquée ici, dont le clip vidéo vient de sortir. De la dentelle. Une voix que j’aime toujours autant. Du talent, du talent, du talent.

Pages of Gold / Flo Morrissey

musique playlist

Il y a encore… comment ne pas parler de ce merveilleux compositeur à la voix douce… il y a le formidable Dominique A, qui revient avec le magique Eleor, un album voyageur, subtil et enivrant. Un artiste qui ferait aimer la chanson française aux moins fervents d’entre nous.  Je vous propose uniquement deux chansons, mais je vous engage aussi à écouter la chanson l’Océan. Quand on tient une merveille, on ne la laisse pas s’envoler.
Si, comme je l’imagine déjà, vous aimez ce que vous allez écouter ci-dessous, je ne saurais trop vous recommander de vous renseigner sur l’album que Dominique A avait sorti juste avant : Vers les Lueurs. Effet wouaouh garanti. Une perle.

 Au revoir mon amour / Dominique A

Eleor / Dominique A

musique-playlist-heure-ete

Il y a Tobias Jesso Jr, ce jeune canadien qui sort Goon, un album inouï… John Lennon es-tu là ? Sors de ce corps !
Mon petit doigt me dit que vous devriez en entendre beaucoup parler. Cerise sur le gâteau, il est en concert en mai à la Gayté Lyrique, avec Flo Morrissey en première partie (Avez-vous vu mon lien subtil entre les deux artistes anglophones de ce début de billet ? 😉 ). On tient là un album qui ne demande qu’à être écouté de bout en bout… Tenez, pour la peine, je vous propose deux ballades de l’artiste :

How Could you Babe / Tobias Jesso Jr

Without you / Tobias Jesso Jr

playlist-heure-ete

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Photo

Partager des photos prises dans un musée

18 mars 2015
tableau musee

J’ai toujours cru que photographier une œuvre d’art dans un musée national avec son smartphone, pour la partager sur Instagram, Twitter ou Facebook, était une pratique proscrite. Pratique répandue certes, mais illicite.

Mais ça, c’était avant. Avant que je ne lise cet article des Inrocks. Les amis, je suis tombée de ma chaise.

D’abord parce qu’une Charte du Ministère de la Culture existait depuis un moment déjà, stipulant qu’il est justement possible de partager des photos prises dans un musée national. Et d’autre part… parce qu’il semblerait que Madame la Ministre de la Culture soit à remercier.

Grâce à une photo de l’exposition Pierre Bonnard que celle-ci a publié le 17 mars sur son compte Instagram, Fleur Pellerin vient de faire changer le règlement du Musée d’Orsay.

Sa direction, si j’ai bien saisi l’article, ne souhaitait pas jusque-là appliquer cette Charte au sein de son établissement. Baguette magique…  Abracadabra ! Désormais, nous pouvons tous aller poster des nus de Bonnard sur nos comptes. Encore que… l’histoire ne dit pas si Big Brother Facebook ne va pas nous censurer pour avoir mis en avant des corps en tenue d’Eve. Mais ceci est un autre débat.

Pour information, voici la fameuse Charte « Tous Photographes ! » que je ne connaissais pas encore hier. En prenant soin de respecter les autres visiteurs des musées ainsi que les œuvres elles-mêmes, il serait donc possible de partager son émoi devant La Femme à l’ombrelle de Monet. Ou pas, cela dit ! On a -heureusement- encore le droit de s’extasier discrètement.
Mais on s’éloigne du sujet. L’idée du billet était simplement de signifier qu’il est possible de le faire. Après, à chacun sa manière de vivre une exposition ! Justement, je devrais aller voir celle de Pierre Bonnard bientôt. Me connaissant, il n’est pas improbable que je poste quelque chose, je verrai où me mène l’inspiration… mais je sais déjà que si je le fais, la personne qui m’accompagnera au musée d’Orsay me regardera d’un air consterné. ^_^

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Billets d'humeur

Accueillir le printemps… et ses 40 ans

15 mars 2015
paquerette-printemps

Mars est enfin là… beau mois rempli de belles promesses. Cette sensation d’émerger en même temps que la nature reprend des couleurs est délicieuse. Quel bonheur de voir la lumière le matin en ouvrant les volets. Je me sens profondément heureuse quand les rayons du soleil sont plus vifs et que moineaux, rouges-gorges et pies reviennent picorer dans l’herbe, près de mes fenêtres. Chaque année, la douce venue du printemps a un effet hautement bénéfique, comme si une brume de fatigue se dispersait. La maison est remplie de nouvelles fleurs… Et mon cœur fait piou-piou-piou. Mes enfants (toujours bondissants, les petits choux) m’ont offert mercredi mes premières pâquerettes de saison : même la pelouse d’Île de France se réveille !

Dans mon esprit, ces délicates fleurs blanches seront toujours associées à mes années d’étudiante à Bordeaux. Avec mes ami(e)s, nous nous asseyions parfois dans l’herbe pour deviser sur le monde (et parfois sur la gent masculine, je l’avoue). C’était quand même une chouette période. Il y avait certes ces fameux examens qui me me pétrifiaient, mais j’étais dans le pur bonheur d’assister à des conférences et des cours passionnants. Vous vous doutez que les plus satisfaisants étaient donnés par des profs de 35 ans, beaux éphèbes-enseignants. Forcément. Et puis j’allais ensuite parfois danser le vendredi soir avec une grande amie -qui est restée une grande amie, la vie est belle !-.

Les pâquerettes, c’est également un souvenir en musique. Qui, dans la salle, connaît la chanson des Innocents, L’Autre Finistère ? Une étudiante la chantait souvent quand elle prenait sa pause déjeuner dehors. Immanquablement, elle me la mettait dans la tête pour toute l’après-midi.

« Il est un estuaire, à nos fleuves de soupirs
Où l’eau mêle nos mystères et nos belles différences
J’y apprendrai à me taire et tes larmes retenir
Dans cet autre Finistère, aux longues plages de silence »

Ouaip. Parfaitement.

C’est à ce moment-là que l’on saisi que je n’ai plus vingt ans mais 39,9. (Humpf.)  Je m’en moque : je viens de m’acheter un superbe verni à ongles pour faire diversion. Je garde ainsi un teint de rose… côté mains !

Pour le visage, je feins d’ignorer cette petite tache beige-caramel qui commence à poindre sur ma joue. M’en fiche. [Flagrant délit de mensonge], car une conseillère beauté m’a récemment dit… Enfin, s’est exclamée sans pudeur aucune dans une boutique :

Oh Non, vous allez avoir 40 ans ? 40 ans ? Je ne l’aurais pas cru !

Imaginez la mine effarouchée de la jeune femme, apparemment désolée pour moi. Gna. Elle avait un petit air de Joey, dans Friends.

http://33.media.tumblr.com/db6dfee3bd88eccd6861cb68977ff0b6/tumblr_mlkfqm66Vs1qaiopso6_500.gif

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Animation et Vidéos artistiques

Pop ou Danse moderne ? Take me to Church

12 février 2015
danse-moderne-ballet-take-me-to-church

Wouaouh. Woua-ouh. Vous voulez voir une vidéo de danse moderne qui va vous scotcher sur votre chaise ?

Enfin… sctocher… je veux dire… C’est pas mal. Je peux faire pareil, vous savez. Cela dit, je tiens à ne pas voler la vedette à ce charmant danseur qui exécute magistralement sa chorégraphie (Hiiiii… il est super musclé, n’est-ce pas ? Non mais avouez-le ! Humpf. Pardon, je me reprends. Et ses tatouages ? je vous ai parlé de ses tatouages, beaux bijoux de corps ?)

Voilà. Vive la danse moderne.

Pour les sympathiques visiteurs tombés du ciel, voici deux-trois petites informations :

La chanson s’entend sur toutes les ondes radio en ce moment (et a été reprise récemment dans The Voice ou je ne sais plus quelle autre télé-crochet tel La Nouvelle Star… que je ne regarde pas, non non non… Juste un peu pour Twitter devant. Hum. Presque chaque semaine. Humpf.)
Take me to Church a surtout été élue chanson de l’année très récemment, lors de la cérémonie américaine des Grammy. C’est le très doué irlandais Hozier qui doit être content… Dans le genre visibilité mondiale, c’est une réussite.

sergei-polunin-take-me-to-church-hozier-ballet-moderne-danse

C’est ainsi que le danseur russe Sergei Polunin nous propose désormais cette sublime chorégraphie de Jade Hale-Christofi, sous le regard du photographe David La Chapelle (La Chapelle-Church / Church La Chapelle… Ok ok, j’ai failli faire une blague bien légère, mais non. Vous voyez, je m’arrête juste à temps. Je crois bien avoir vraiment bu trop de café.) D’habitude, David La Chapelle, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, il ne me fait pas vibrer. Mais là, je marque bien volontiers un temps d’arrêt devant ce clip.

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Famille - Enfants

La fille à paillettes (Billet d’amour)

5 février 2015
fille paillettes garçon amoureux

Mercredi, mon fils sort du judo songeur… Mais alors très songeur. Petit Loup, auréolé de sa nouvelle sixième bougie de 2015, reste muet sur le chemin du retour.

Soudain il me confie, toujours très pensif :

Maman, tu sais, il y a une fille à mon cours de judo… Elle est…  ** PAILLETTANTE **.

– Pardon petit Loup ?

Paillettante. Elle s’habille avec des habits à paillettes.

– Et ?

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !