Animation et Vidéos artistiques

Pop ou Danse moderne ? Take me to Church

12 février 2015
danse-moderne-ballet-take-me-to-church

Wouaouh. Woua-ouh. Vous voulez voir une vidéo de danse moderne qui va vous scotcher sur votre chaise ?

Enfin… sctocher… je veux dire… C’est pas mal. Je peux faire pareil, vous savez. Cela dit, je tiens à ne pas voler la vedette à ce charmant danseur qui exécute magistralement sa chorégraphie (Hiiiii… il est super musclé, n’est-ce pas ? Non mais avouez-le ! Humpf. Pardon, je me reprends. Et ses tatouages ? je vous ai parlé de ses tatouages, beaux bijoux de corps ?)

Voilà. Vive la danse moderne.

Pour les sympathiques visiteurs tombés du ciel, voici deux-trois petites informations :

La chanson s’entend sur toutes les ondes radio en ce moment (et a été reprise récemment dans The Voice ou je ne sais plus quelle autre télé-crochet tel La Nouvelle Star… que je ne regarde pas, non non non… Juste un peu pour Twitter devant. Hum. Presque chaque semaine. Humpf.)
Take me to Church a surtout été élue chanson de l’année très récemment, lors de la cérémonie américaine des Grammy. C’est le très doué irlandais Hozier qui doit être content… Dans le genre visibilité mondiale, c’est une réussite.

-

sergei-polunin-take-me-to-church-hozier-ballet-moderne-danse

-

C’est ainsi que le danseur russe Sergei Polunin nous propose désormais cette sublime chorégraphie de Jade Hale-Christofi, sous le regard du photographe David La Chapelle (La Chapelle-Church / Church La Chapelle… Ok ok, j’ai failli faire une blague bien légère, mais non. Vous voyez, je m’arrête juste à temps. Je crois bien avoir vraiment bu trop de café.) D’habitude, David La Chapelle, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, il ne me fait pas vibrer. Mais là, je marque bien volontiers un temps d’arrêt devant ce clip.

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Famille - Enfants

La fille à paillettes (Billet d’amour)

5 février 2015
fille paillettes garçon amoureux

Mercredi, mon fils sort du judo songeur… Mais alors très songeur. Petit Loup, auréolé de sa nouvelle sixième bougie de 2015, reste muet sur le chemin du retour.

Soudain il me confie, toujours très pensif :

- Maman, tu sais, il y a une fille à mon cours de judo… Elle est…  ** PAILLETTANTE **.

- Pardon petit Loup ?

- Paillettante. Elle s’habille avec des habits à paillettes.

- Et ?

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Bijoux fantaisie

Les bijoux haute fantaisie Azucar

29 janvier 2015
nouvelle collection bijoux azucar

Un billet bijou, un billet mode et fantaisie (youpi ! J’adore vous parler de création) pour vous évoquer d’un coup de cœur en haute fantaisie : Azucar.

collection-printemps-été-2015

Cet automne, j’ai découvert Azucar, une belle marque française de bijoux de haute fantaisie.

Aujourd’hui, ô joie, j’ai enfin le temps de vous la faire découvrir dans le blog.

Depuis son atelier en région parisienne, la pétillante Cynthia Bot insuffle dans ses collections rêve et magie. Délicatesse, charme, poésie. Tout y est… avec, en outre, cette sensation de voyage dans chaque gamme proposée au fil des saisons.

Cette jeune créatrice aime non seulement son travail, mais elle a l’art de s’intéresser aux personnes qu’elle rencontre. Elle aime le lien, l’échange et le partage. Son travail et sa gentillesse se retiennent tout particulièrement.bijoux fantaisie femmeQue trouvons-nous dans les différentes collections d’Azucar ? Beaucoup de couleurs, insérées deci-delà au gré des bijoux en laiton brut ou en laiton doré à l’or fin. Les agates que l’on découvre dans ses colliers-sautoirs sont superbes. De mon côté, j’ai un coup de cœur particulier pour ses créations autour de la soie teintée (Ah, la manchette en soie Shibori… ). C’est tout simplement magique.
L’ensemble du travail de Cynthia autour de douces pierres comme la Jade et la Jaspe est à découvrir ; je pense également à toutes ses belles propositions autour du bois.
Je peux aussi vous évoquer les créoles ou boucles longues de la collection « Lumière », dont je me souviens particulièrement ; elles sont transparentes et brillantes à la fois.
Et je pourrais continuer ainsi longtemps !

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Famille - Enfants

La Maman Healthy en carton

20 janvier 2015
anniversaire happy birthday

En ce moment, je suis healthy. Je pense healthy,  je mange healthy.

C’est surtout ce que doit penser la maîtresse…

A vrai dire, j’en étais à manger du Chorizo, du Brie et du Mont d’or avec des amis ce week-end. Mais ma réputation à l’école désormais, c’est d’être une maman qui souhaite que son enfant mange sainement… tous les jours. Y compris lors d’un anniversaire.

Mon Petit Loup est né en début d’année, il y a 6 ans maintenant. Ainsi, chaque début d’année, je dois emporter un gâteau à l’école. Un bon gâteau au chocolat. Avec du sucre glace dessus. Et quelques friandises pour les camarades.

Et que pensez-vous qu’il m’est arrivé cette année ?

La fée Carabosse a dû appuyer sur ma touche « Reset » (Oui, on a tous une touche RESET, vous savez… ^_^).
Il y a eu comme une faille dans mon système spatio-temporel. Genre Retour vers le Futur.
Si j’ai bien pensé à préparer l’anniversaire de mon fiston à la maison, j‘ai ou-bli-é la petite fête prévue à la maternelle.

Ledit matin, si vous aviez lu la déception dans les yeux de mon Petit Loup… croyez-moi, vous auriez craqué. Vous savez, les yeux de saule pleureur, les fameux yeux qui vous disent que vous venez de gâcher les six ans de votre Roudoudou, mais que, ce n’est pas grave, il vous aime quand même. Ces yeux-là, c’est terrible, parce qu’ils ont le pouvoir de vous ramollir le cœur en une fraction de seconde. Alors que des yeux furieux, ceux-là, vous avez appris à les gérer depuis longtemps, votre armure est forgée.

C’est ainsi qu’il a bien fallu trouver une solution… au meilleur moment de la journée : juste après le petit-déjeuner. J’avais exactement 15 minutes pour tout rassembler avant de partir à l’école. J’ai regardé autour de moi. Moment de solitude… Jusqu’au moment où mes yeux sont tombés sur les 3 kilos de clémentines (délicieuses clémentines), ramenées la veille de chez le primeur. Et puis j’ai vu un joli lot de grandes bananes juste à côté.

fruits frais clementines

Hop, j’ai embarqué tous les fruits… pendant que mon mari est allé dans la réserve chercher les deux dernières bouteilles de Champomy (j’en profite pour faire un appel aux dons, nous sommes définitivement en panne de Champomy. Et ça, c’est un vrai problème.).
On a rajouté dans le sac des assiettes, des serviettes et des bougies.

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Musique : L'air du temps

Le beau retour de Yaël Naim : Older

15 janvier 2015
musique-album-older-yael-naim

Yaël Naim et David Domatien font partie de ces musiciens que l’on admire non seulement pour leur talent musical que leur belle personnalité… ces artistes précieux qui tracent leur parcours avec délicatesse et humilité. Des chansons nous reviennent en mémoire aisément. Très simplement, on se surprend à les fredonner. Très naturellement, on les ajoute à nos playlists, pour apporter un petit plus aux journées de l’année.

J’attends désormais avec impatience la fin de l’hiver (au plan symbolique aussi, d’ailleurs, après les derniers terribles évènements en France et dans le Monde, notamment au Nigeria…). Atttention, Tâdaaam, vous êtes prêts ? Aujourd’hui, focalisons-nous sur du réconfortant, sur du léger, sur une bonne nouvelle musicale.

Yaël Naim et son excellent discret partenaire David Donatien reviennent nous dire coucou le 16 mars. J’ai hâte d’avoir dans ma bibliothèque musicale leur nouvel album sobrement intitulé « Older », qui est autant coloré de joie que de mélancolie. Les quelques morceaux que j’ai déjà achetés sont autant de bonbons à déguster pendant les semaines qui viennent. Je trouve que ce duo, encore une fois a su se réinventer.

Voici l’une des facettes de l’album que j’attends avec impatience. La chanson « Coward ».
Dans la vidéo que vous pouvez regarder ci-dessous, la façon dont la chanteuse livre la chanson au public de la salle dans laquelle elle se produit est émouvante. Elle pose des questions touchantes et fortes. Qu’advient-il quand on réalise que la belle image que l’on peut avoir de soi se ternit ? Que se passe-t-il lorsque l’on comprend que la lâcheté peut prendre le pas dans certaines situations de vie ? (La chanson elle-même débute à 1’25 min.)

-

Yaël Naim – Coward (album Older)

-

blog-lifestyle-createurs-arts-mode

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Billets d'humeur

Marcher ensemble : liberté, égalité, fraternité

12 janvier 2015
rassemblement-republicain-boulevard-voltaire

Dimanche j’ai marché. Dimanche, nous avons marché. Ensemble. Que c’était bon, apaisant, réconfortant.

Qu’elle était belle cette marche républicaine. Cette marche en harmonie, sans heurts.

Nous parlions ou nous nous taisions selon les moments. Nous nous tenions la main, aussi. Nous avions besoin d’un peu de baume à l’âme.

Dimanche, nous étions près de 4 millions. A l’unisson. Les jeunes, les anciens. Même un vieil homme avec sa canne. Frêle et si fort à la fois. C’était une auberge espagnole. C’était notre pays dans toute sa beauté. Toutes couleurs de peau, toutes religions, tendances politiques mélangées.

 liberte-egalite-fraternite

-

Il y avait ces policiers avec qui les gens discutaient paisiblement avant la marche.
Il y avait des juifs, des musulmans, des catholiques, des protestants, il y avait tous ces gens qui mélangeaient sans le dire leur religion car ils ne l’affichaient pas, il y avait des athées et des agnostiques, il y avait des Franc-Maçons…
Il y avait moi, frileuse que je suis avec mon écharpe et mon bonnet parce que, tout de même, c’est bien de défiler avec un peu de chaleur autour du corps. Mais ce bonnet et cette écharpe ne venaient que compléter la chaleur humaine qui était palpable Place de la république, Boulevard Voltaire… et bien ailleurs aussi.
Il y avait cette gentillesse entre personnes qui ne se connaissaient pas.
Il y avait ces visages éclairés, ces sourires pour mettre autant de lumière que possible dans la rue.
Il y avait le magnifique poème d’Eluard, Liberté.
Il y avait ce nom, Charlie.
Il y avait ce ballon blanc que nous avons longtemps suivi et que nous trouvions beau, sur lequel étaient inscrits ces mots :

Je Suis Charlie, Flic, Juif. Je Suis la République.

Il y avait toutes ces pancartes avec les devises de la France.

On y lisait liberté, égalité, fraternité,

On y lisait solidarité. On y lisait du sens, de la vie, du Vivre ensemble.

 

place-republique-paris

-

Il y a eu les nombreux applaudissements, cette façon de recréer du lien, cette façon de nous serrer les coudes.

Et puis il y a eu ces chants de la Marseillaise. Peut-être parce que cette chanson était connue de tous. Peut-être parce qu’on n’a pas encore fait mieux (« sang impur »… comment dire ? J’ai mal en entendant ces mots). Il y avait ces différentes façons de la chanter cette Marseillaise et notamment ces moments si particuliers où elle fut chantée en douceur.

Les grands mouvements de foule me font souvent peur. Pourtant, quelle foule digne. Quelle foule sobre. Quelle foule patiente. Hier, en définitive, je ne voyais plus une foule mais une somme de familles, dans leur diversité, mais dans leur unité, aussi.

J’ai eu l’impression de RESPIRER. Respirer enfin. De reprendre une bouffée d’air après avoir eu la sensation que la vie se figeait.

Nous étions un peuple. Nous étions la France. Il y avait Paris, certes, mais aussi ces milliers de personnes dans toutes les villes de notre pays.
Tant de peuples étaient avec nous ce jour-là en marchant, eux aussi, pour la liberté et la fraternité. Qu’ils en soient remerciés, tout autour du Monde.

rassemblement-place-republique

-

Je sais que cette marche républicaine a un côté angélique. Je sais qu’il y a ou qu’il y aura des récupérations.
D’autre part, pendant que nous tentons de panser nos plaies, l’ignominie continue. Je pense par exemple au Nigéria, à ces femmes, ces hommes, ces enfants qui viennent d’être atrocement attaqués.

Je me réveille ce matin en me disant « Et après ? »

Bien évidemment, je n’oublie pas que dans les hommes et femmes politiques qui se sont déplacés (merci à eux), certains avaient un culot incroyable de se mêler à ce moment d’union.
Je n’oublie pas non plus que nous ne marchions pas tous pour les mêmes raisons.
Je n’oublie certainement pas le fait que Charlie Hebdo luttait contre les symboles et que cette marche était un symbole à elle seule ; cela dit, il s’agissait aussi de refuser d’être dans l’immobilisme et de laisser le silence s’installer. Car après le silence, il y a le néant.

Mais, à défaut de pouvoir être dans un monde parfait, nous faisons avec les moyens du bord.
Et, franchement, les moyens du bord, hier, étaient magnifiques.

Aujourd’hui je parle à chaud. Mon propos n’est sans doute pas assez abouti. Mais il me semble que, dans certains cas, il est bon de s’exprimer. S’exprimer pour ne pas laisser de terribles voix parler à notre place.

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Billets d'humeur

Marche républicaine : 11/01/2015

9 janvier 2015
marche-republicaine

Une marche républicaine est organisée dimanche.

Alors que faire ? Personnellement, je ferai tout pour y aller. Pas de prosélytisme ici. Je n’ai aucune leçon à donner à personne. Mais, tout simplement, j’y pense très fort.

Il y aura un avant et un après 7 janvier 2015.

Quelques mots résonnent en moi depuis quelques jours…

République.

Démocratie.

Liberté, égalité, fraternité.

Laïcité.

Je ne sais pas où je serai dimanche, mais j’espère très fort être place de la République, pour appartenir à cette marche républicaine.

Marcher dans la solidarité. Marcher dans le soutien. Marcher dans le recueillement et dans la dignité. Tête haute.

Nous n’avons pas peur.
Nous ne pouvons pas nous laisser aller à la peur.

Comme le disait ce matin Jean d’Ormesson à la radio… même si ce mot a été souvent galvaudé, aujourd’hui, il y a des valeurs à défendre.
Je pense en effet qu’il y a des valeurs à défendre ensemble. Plus que jamais. Des valeurs qui, j’en suis certaine, fédèreront des hommes et des femmes de tout horizon, de toute religion. Il faire du lien et défendre nos libertés. Celles qui, jusqu’il y a encore quelque temps, nous paraissaient évidentes.

Dimanche, j’espère voir une France unie, une France rassemblée. Les enjeux sont cruciaux. Il ne s’agit pas d’une manifestation quelconque. Il y a un peu du cœur de chacun dans ce qui s’est brisé le 7 janvier dernier. Il s’agit d’une marche de personnes qui sont évidemment touchées, émues. Mais naturellement, il est question d’une marche de personnes qui sont dans la réflexion. C’est une marche ré-pu-bli-caine.

Alors oubliez les basses manœuvres politiciennes de ceux qui voudraient vous faire croire que vous devez demander la permission avant d’aller manifester.

Si vous pensez que votre place, dimanche, est dans cette marche républicaine, alors allez-y.

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !