Société

5 formes de médecines non conventionnelles et méconnues !

En comparant l’homme et la machine, on s’aperçoit aisément qu’ils ont certaines similitudes tant dans leurs modes de fonctionnement que dans les origines de leurs défaillances. Il va de soit donc que les modes de soin pour l’un et de réparation pour l’autre soient aussi semblables. Comme les machines, l’homme a des mécanismes bien définis par divers moyens pour tenter d’écarter ou de prévenir toute défaillance des différentes parties qui le composent. Ces moyens mis en œuvre sont appelés médecines. Ces dernières ont des origines assez variées. Ce qui en définit leurs types. Deux types prépondérants existent : la médecine conventionnelle et celle non conventionnelle.

On connaît tous la médecine conventionnelle, car, dès notre naissance et même lors de la conception, on y a eu recours. C’est la médecine issue de procédés scientifiques avérés. Toutes les thérapies qui la composent ont été démontrées et elle jouit d’une assez grande fiabilité, car, elle est fondée sur des faits. En opposition à ce concept, nous avons aussi des médecines non conventionnelles qui sont composées de thérapies non prouvées par la science ou insuffisamment démontrées. Elles ont généralement pour origines des traditions anciennes provenant de cultures diverses. Certaines sont assez connues comme la phytothérapie, l’acupuncture, etc. D’autres le sont beaucoup moins. Découvrons-en 5 parmi les médecines non conventionnelles les plus méconnues.

Balnéothérapie

Cette médecine aurait des origines très lointaines. Déjà très appréciée depuis le temps de la renaissance, elle a connu un développement assez fulgurant. La balnéothérapie est une médecine non conventionnelle basée sur des soins qui seraient prodigués par certains types de bains. Nous avons principalement des bains d’eau de mer, d’algue, de boue, d’eau douce, et même parfois de bains de soleil ou de rayons UV et IR.

Son fonctionnement est basé sur des jets qui généralement proviennent d’installations disposées de manière à être facilement orientables. On parle donc de jets orientables dans des baignoires, des douches à jet, des bains bouillonnants, des piscines, etc. Le principe est assez simple. Les jets ainsi formés vont mélanger l’eau et l’air, et grâce à une certaine pression vont procéder à une expulsion du mélange créé.

Les bienfaits de la balnéothérapie sont nombreux. Ils sont variés selon le type de soin. Entre les bains à remous, l’hydromassage, les bains bouillonnants, le modelage sous affusion, etc., plusieurs bienfaits ressortent :

  • La stimulation de la circulation sanguine et du tonus musculaire,
  • Le traitement des douleurs dorsales,
  • Lapaisement du système nerveux,
  • Le soulagement des maladies comme la sinusite, la bronchite, l’allergie,
  • Etc.

Lithothérapie

Cette médecine non conventionnelle est assez révélatrice du concept dont elle est issue. Véritable médecine non prouvée scientifiquement, la lithothérapie serait un ensemble de thérapies basées sur le soin par les cristaux. Selon la croyance, des cristaux comme ceux des roches, l’aigue-marine, la turquoise, le rubis, et bien d’autres types de cristaux émettraient des résonances capables d’améliorer le bien-être d’une personne qui en utilise.

La théorie fait état de ce que les cristaux possèderaient une énergie propre à chacune d’entre elles, quelle que soit sa forme. Toujours selon cette croyance, l’homme possèderait des énergies invisibles qui émettraient plusieurs types de vibration selon ses états physique, psychique et moral. Lorsque l’homme est mal en point, les vibrations qu’il émet sont assez révélatrices. Les cristaux, avec leurs énergies dites fortes, ont la capacité d’influer sur les vibrations humaines afin d’améliorer le bien-être du sujet. Les modes d’utilisation de ces cristaux sont variés. Ils peuvent être utilisés comme collier,  pendentif, objet de décoration, bracelet ou encore comme composant de fabrication d’élixirs spéciaux.

Les bienfaits seraient extrêmement nombreux. Cette médecine serait efficace pourles troubles du sommeil, les troubles digestifs, diverses douleurs, le stress, les céphalées, différents types de dysfonctionnement d’organes humains, etc. Son champ d’applications serait assez vaste.

Chromathérapie

La cure des couleurs, comme elle se fait appeler, est cette médecine non conventionnelle basée sur la thérapie par les couleurs. La chromathérapie, encore appelée chromothérapie ou chromatothérapie est une pseudoscience qui utiliserait la lumière qui émane des couleurs. Elle est bien différente de la photothérapie qui est cette branche de la médecine conventionnelle qui utilise le rayonnement électromagnétique pour les soins.

Le principe de fonctionnement est basé sur le rayonnement du sceptre de chaque couleur. Celle-ci en effet résulte de la parte visible des radiations de la lumière par l’œil humain. Selon la couleur donc, sa radiation sur des parties précises du corps ou de manière non localisée, permettrait d’influer sur d’énormes maux grâce aux longueurs d’onde.

Ces maux et maladies traités par la chromathérapie sont assez variés. Selon la couleur, vous auriez la possibilité de traiter l’apathie physique, le rhume, l’hypotension, diverses infections et inflammations, la fatigue physique et mentale, les intoxications, l’hyperthyroïdie, les troubles du système nerveux et bien d’autres maladies encore. Chaque couleur aurait sa particularité et ses vertus propres à elle.

L’art-thérapie

Cette appellation donne le ton de ce en quoi pourrait consister cette médecine non conventionnelle. Il s’agit d’un concept général qui prône l‘utilisation de toutes les formes d’art pour le traitement des maladies. Ici la particularité est faite sur les incidences psychothérapeutiques de ces pratiques.

Concrètement, il s’agirait d’utiliser tout type de compétence artistique pour essayer de guérir des troubles émotionnels et comportementaux. La créativité artistique est au cœur de ce type de thérapie. Il s’agit d’utiliser l’art comme moyen de dépassement de soi dans des situations difficiles. C’est en cela que le traitement psycho thérapeutique est prépondérant ici. Cette médecine permet de créer des stimulations chez les personnes afin de se découvrir la fibre artistique ou tout simplement de se découvrir soi-même.

Ainsi, c’est une médecine non conventionnelle qui viserait un public assez large: les malades psychiques (dépressifs de tous genres), les déficients mentaux (Alzheimer, autisme, trisomie, etc.), etc., de tous âges. Elle peut se pratiquer par un spécialiste dans les institutions sociales d’accueil telles que les maisons de retraite, les centres psychiatriques, les hôpitaux précisément dans les cabinets de psychologie, etc. Bien qu’ayant un côté majoritairement psychologique, cette médecine non conventionnelle, rappelons-le, permet aussi une thérapie globale sur les plans physiques, psychiques et mentaux.

La thérapie des fascias

Cette médecine non conventionnelle est assez méconnue du public. Pour cause, le fascia est une entité du corps humain dont on parle rarement. Elle se subdivise en plusieurs branches, dont 2 principales : la fasciathérapie et la fasciapulsologie. Ces dernières sont les plus courantes en France. La découverte de cette thérapie remonte aux années 80′ avec comme précurseurs Christian Carini et Danis Bois.

On appelle fascia, cette membrane élastique en fibre qui recouvre les structures anatomiques du corps. Selon la croyance, il serait très sensible à tout dysfonctionnement de l’organisme, surtout au stress physique et psychologique. Une action directe sur lui permettrait de corriger donc ces dysfonctionnements.

La fasciapulsologie consiste à influer sur le pouls artériel que possède le fascia pour améliorer l’état général du corps. Le spécialiste devra donc identifier de très petits mouvements du corps et agir directement sur eux grâce à des manipulations précises.

La fasciathérapie quant à elle se base sur une certaine omniprésence des fascias dans tout l’organisme. Cet état de choses induit que tout traumatisme, quelle qu’en soit la cause, aurait des répercussions sur la forme biodynamique des fascias. Grâce donc à des gestes précis, et non des manipulations, on pourrait arriver à rétablir la biodynamique normale des fascias.

Un très grand nombre de médecines non conventionnelles existe encore. Bien que certaines soient en phase de scientifisation, on a l’impression qu’ils s’en créent d’autres à chaque fois. Les résultats de la pratique de ces médecines étant assez relatifs, il est difficile d’en définir une efficacité. Néanmoins, beaucoup affirment avoir eu d’énormes satisfactions.

Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close