Catégorie

Billets d’humeur

Billets d'humeur

Celle qui aimait miser sur le Quick Win

28 avril 2014
pomme amour

Doux Mari m’a dit en riant hier, que j’étais adepte du Quick Win.

Quoi ? Du kwi-kwin ?

Non non, il parlait bien du « Quick win ».

Laissez-moi vous brosser le tableau de cette histoire…

Un retour de vacances.
Des valises et des sacs dans toutes les pièces.

Au terme de ce premier rangement, je ressens (ne me demandez pas pourquoi) une subite envie de remettre en ordre une partie de la bibliothèque du salon – que nous n’osons pas ouvrir de peur de savoir ce qu’il y a dedans (because of all the bazar inside cumulé depuis des mois).

Bilan : des affaires en tas un peu partout à ranger dimanche après-midi.

Après plusieurs heures consacrées à un interminable travail de fourmi (tel papier à ranger là, tel livre à remonter de deux étages, telle barrette à remettre plutôt là…), je tombe sur trois adorables petits tableaux carrés, achetés depuis longtemps… et jamais sortis de leur emballage.
Je me retourne illico presto vers Doux Mari, les yeux papillonnants, pour lui demander s’il ne pourrait pas me les accrocher là, tout de suite… maintenant.

Et comme j’ai un Mari adorable, il accepte d’accrocher mon triptyque là… tout de suite, maintenant. Pas un mot sur le fait qu’il rencontre tous les malheurs du monde pour les installer. Moi qui pensais qu’il s’agissait de trois petits clous à enfoncer avec un marteau… la réalité est tout autre : il faut sortir les vrais outils « gros bras ». Le mur choisi est manifestement constitué de béton armé.

Cela dit, au soir de cette journée intense, j’avais certes passé une après-midi à ranger une case que nous laissions d’ordinaire fermée… mais grâce à Doux Mari, j’avais une nouvelle déco chez moi qui me donnait le sourire.

C’est alors que j’ai appris (imaginez ma stupéfaction) THE expression of the day :

Doux Mari m’explique que j’ai manifestement besoin d’un QUICK WIN pour retrouver le moral. Voir une chose, au cœur d’un projet de longue haleine, au moins une petite chose avancer vite et bien. En somme, un gain rapide qui donne le sourire.

Je ne sais pas suis je dois être heureuse ou un tantinet vexée.

+

Doux Mari a donc appliqué sur moi une technique ultra connue en entreprise. Un projet compliqué à élaborer doit être ponctué de petits bonbons pour son client, afin de lui lui faire comprendre qu’on le chouchoute : si tout ne peut avancer à vive allure, il est cependant possible d’améliorer rapidement de petites choses, deci delà. Et hop, abracadabra, l’humeur des personnes avec lesquelles on travaille est facilement ramenée au beau fixe. Et votre client vous laisse ainsi continuer votre vaste travail.

bonbons

+

Après tout, j’ai mon triptyque accroché chez moi. Je suis ravie. C’est bien ce point que je retiens aujourd’hui et non les heures de rangement.

Vive le Quick Win !
… Enfin, vive le gros bricolage délégué à Doux Mari. Parce que, l’autre façon de voir les choses, c’est que :

* 1. Yeux papillonnants devant l’Homme = bricolage fait ;

* 2. Un grand bravo dit à la fin du bricolage de l’Homme = Homme très fier. Ainsi donc:

* 3. Le prochain bricolage un peu difficile sera aussi effectué par le magnifique Homme en question.

Logique, non ? 😉

Humhum… Doux Mari, si tu me lis, sache que tu es sexy quand tu bricoles. Vrai de vrai ! ^^

A bientôt pour une autre grande aventure !

l’heure d’été, blog féminin lifestyle, mode, beauté, arts, création, photos, voyage, humeurs… de retour de vacances !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Billets d'humeur

Une belle histoire

9 avril 2014
histoire amour

C’est un beau roman…
c’est une belle histoire…

(Entendez-vous la musique, en fond sonore ?)

Je rentrais de l’école mardi soir, mes enfants à la main,
lorsque je découvris qu’un garçon de la classe de CP
de ma Choupette la regardait longuement
avec les grands yeux de l’amour …

mère-fille Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Billets d'humeur

La mère parfaite et le bonnet

6 mars 2014
bonnet

Récemment, un certain Petit Loup de maternelle a perdu son bonnet.

Observons la réaction de sa mère parfaite.

   mère parfaite

1. La révolte.

2. L’indignation.

3. Les reproches.

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Billets d'humeur

Musculation du dos : rester belle au club de sport

2 mars 2014
sport femme zen

C’est la rentrée, les vacances sont terminées… Je retourne dès demain revoir ma salle de sport adorée.
A ce propos, je ne vous ai pas raconté la dernière grande aventure qui m’est arrivée cet hiver, courant décembre ? Eh bien je vais rattraper cet oubli très vite.

Je me trouvais dans ma chère salle de sport et transpirais à belles gouttes. J’étais fière de moi, je parvenais à bien travailler. Un peu de ceci, un peu de cela aussi, pour renforcer mes petits muscles du ventre et du dos, comme ma kinésithérapeute et mon médecin me le conseillent habituellement. (Ne pas rester trop d’heures mal assise derrière un ordinateur et ne pas oublier de me gainer, telle est donc ma devise depuis que j’ai un mal de dos chronique. You-pi.)

Enfin, il était temps de passer par la salle de cardio pour travailler mon endurance.

L’heure était à la lutte contre les éléments. (Comprenez : je faisais de la marche très rapide sur un tapis roulant.) Presque arrivée à la fin de ma séance de footing atténué, je commençais à montrer de sérieux signes de fatigue.

Pour parvenir à gérer les 5 dernières minutes de mon temps « sportif » de la journée, j’avais prévu quelques bonnes veilles musiques en soutien moral. Dans les oreilles, une chanson très pêchue, le genre de chanson rythmée qui vous interdit d’arrêter de pédaler… Que voulez-vous, quand je n’en peux plus, il me faut de la motivation. Vous souvenez-vous des Tings-Tings et du fameux titre Shet Up and let me go ? Cela donne exactement cela :

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Billets d'humeur

Ado versus Adulte : le match

19 février 2014
ado-adulte

Hier, je discutais avec une ado-adorable de Bordeaux que je connais très bien,
un petit cœur qui n’a pas la langue dans sa poche
et qui a toujours des propos
qui me bluffent…

Voici la dernière question qu’elle m’a posée, au détour qu’une conversation musique :

Dis, tu connais le groupe LMFAO ?

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Billets d'humeur

Le mari de la blogueuse

19 novembre 2013
sherpa

LE MARI (l’ami(e)) de la blogueuse, vu par la blogueuse 

————————————————————————————-

1. Le mari, version love

Savez-vous que l’amoureux de la blogueuse est LA personne des coulisses, la personne injustement oubliée ?

2. Le mari, version mode

Savez-vous que l’amoureux de la blogueuse est un accessoire indispensable à toute sortie qui compte ?

3. Le mari, version sport

Savez-vous que l’amoureux de la blogueuse a des muscles particulièrement développés ?

+++

Parce que…
Qu’il vente, qu’il neige, ou qu’il fasse soleil,
Le mari de la blogueuse ressemble généralement à un Sherpa (ou porteur tibétain).

+++

La preuve par l’image :

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Billets d'humeur

Une histoire de poireau

17 novembre 2013
legumes poireau

Non, cher lecteur. Point de causerie maquillage, aujourd’hui. Nous allons parler poireau. Je t’assure. Dans un blog lifestyle, on peut parler poireau. Tu vas voir. Avant, il y avait le fameux « Ce n’est pas ma faute » de Valmont, dans Les Liaisons dangereuses… Désormais, il y aura le non moins important « Ce n’est pas ma faute » de Nathalie, dans Le poireau du lundi.

Car… Ce n’est pas ma faute.

Pas ma faute, si vendredi dernier, j’ai emmené ma fille à l’école sans son cartable.

C’est ce que j’ai dit à Choupette quand elle s’en est rendue compte.
C’est ce que j’ai dit à la gardienne, en revenant un peu plus tard à l’élémentaire : elle devait m’ouvrir la porte pour sauver ma fille d’une croix sur le cahier de la maîtresse.

Et… pas ma faute non plus, si ce soir (Si ce soir, chantait Patrick Bruel… Mais revenons à mes moutons)… Bref, pas ma faute si je n’ai pas de poireau. Pourtant, je vous assure, toute notre petite famille est allée au marché, en ce dimanche matin ! Nous avons bien pensé aux fruits et légumes, mais pas aux poireaux.

Et le POIREAU , le dimanche soir, est un élément clé de ton frigo, parent. Le sais-tu ?

Car, au moment de vérifier que tes enfants ont bien leurs affaires pour le lendemain matin… tu vérifies donc le petit cahier de maternelle de ton fiston. Normal.

Et là, horreur.

Tu réalises soudain que lundi, c’est la journée de la soupe !

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous êtes ici :