Lifestyle

Bordeaux : Visite du Château Luchey-Halde

14 mars 2013
chateau luchey halde

Il y a quelques jours, Doux Mari et moi avons décidé de laisser les choupinets à leurs grands-parents, mais pour la bonne cause : visiter un domaine viticole ! Nous souhaitions un nom synonyme de grande qualité et à la fois pas trop loin dans le bordelais, car nous avions un emploi-du-temps bien rempli au cœur de la journée choisie.

Raisin

Sur les conseils de mes parents, notre choix s’est porté sur le Château Luchey-Halde, c’est-à-dire sur une appellation Pessac-Léognan. Comme nous étions hors saison, nous avons pu profiter de la visite au calme… et embêter notre excellente et charmante guide avec de nombreuses petites questions. Nous en sommes repartis ravis, avec quelques bouteilles dans le coffre de la voiture et dans la tête une belle envie de prendre un jour quelques cours d’œnologie.

vue satellite chateau LUCHEY HALDE

Le Château de Luchey-Halde se situe près du domaine Pape Clément, dans l’agglomération bordelaise, dans la commune de Mérignac pour les connaisseurs.

Son histoire est très intéressante car elle est jeune.

C’est en 1999 que L’ENITA (ou l’école Bordeaux sciences agro, pour son nouveau nom) rachète les anciennes terres des maisons de Luchey et de Halde, dans le but de créer un domaine viticole avec de grandes ambitions. Il faut dire que tout est alors à recréer, à replanter, puisque pendant longtemps, c’est l’armée qui possédait ces terrains pour les activités sportives et d’entraînement. Vous imaginez donc bien que la mode n’était plus, à cette époque, aux vignes ou aux grappes de raisin !

1900 Luchey Halde1900 – Luchey-Halde

Ce qui est motivant, en partant d’une page blanche, c’est que l’on peut replanter des vignes (en 1999 pour cette histoire) en fonction des dernières recherches sur la vinification.

Avoir de belles idées, c’est bien. Mais comment faire, au moment de mettre la main à la pâte de ce programme ambitieux ?

En commençant par se poser des questions sur la géologie, par exemple. Et c’est bien ce qui a été fait. Le terrain a été sondé en de nombreux endroits, pour comprendre clairement sa composition. Seuls les sols de grande qualité ont été sélectionnés pour l’encépagement. Sur 29 hectares, 23 feront partie, me semble-t-il, des zones de plantation.

Vignes domaine Luchey-halde

Cuvier Inox chateau luchey-halde

Du côté des installations, on pense de la même façon : cheminer vers la qualité et la modernité.

C’est ainsi que l’année 2002 voit naître la construction du cuvier (18 cuves thermorégulées, de 60 à 120 HL) et celle des chais du domaine. La taille des cuves en inox, relativement petites, permet le traitement par parcelles du vignoble, ce qui aide à mieux travailler l’assemblage final chaque année depuis lors.

Au Château Luchey-Halde, la densité de plantation est élevée (8300 pieds par hectare) pour pouvoir ensuite se permettre de ne conserver que peu de grappes par cep de vigne.

Dans le domaine, la vigne est taillée en guyot double, de façon à dessiner deux astes (deux sarments porteurs de fruits). On ne conserve ensuite que six grappes par cep de vigne, trois de chaque côté, si ma mémoire est bonne (je l’espère !).

Cep Vigne Luchey-halde

Au fil des années, le respect de l’environnement est aussi au cœur des préoccupations : la volonté est le faible traitement des vignes, même si nous ne sommes pas dans le bio. Les désherbants ne sont pas utilisés, par exemple.
L’idée de départ est vraiment le haut-de-gamme. La récolté se fait à la main, avec un tri sévère des grains, c’est un choix. Si le décrochage des grappes avec des machines donne de bons résultats, elle choque en effet tout de même un peu la vigne…

 Vignes Luchey Halde

Les grains de raisins vont passer par la zone du cuvier circulaire semi-enterré du domaine Luchey-Halde. Ensuite, le vin recueilli va passer douze mois en barriques (l’élevage se fait en fûts de chêne). Le chai rouge contient 300 barriques, et le blanc 80.

 Barriques Luchey-Halde

Alors, que trouve-t-on dans le Luchey-Halde rouge ? C’est celui sur lequel nous nous sommes le plus penchés… Il existe aussi du blanc, évidemment.

Du Cabernet-Sauvignon, du Merlot, du Cabernet franc et… fait suffisamment intéressant pour être souligné, du petit Verdot. Oui, du Petit Verdot, vous lisez bien ! On n’en trouve pas couramment dans les vignobles du bordelais car sa maturation est tardive. Le vigneron prend donc quelques risques en le plantant. Si l’année est mauvaise, s’il fait froid très tôt dans l’année, si le soleil n’est pas assez au rendez-vous, le propriétaire peut souffrir d’un certain stress… tout comme le fruit !

Petit VerdotPetit Verdot

Mon mari et moi avons été enthousiasmés par cette découverte du petit Verdot, atout-charme de ce vin, qui apporte la petite touche tannique, épicée, voire espiègle à ce vin savoureux, équilibré, fin et d’une belle complexité aromatique.

Nous avons également apprécié l’atelier d’assemblage « Make Your Wine » que nous avions réservé. A la fin de la visite, notre guide nous aide à découvrir des élements constitutifs du vin Luchey-Halde : Trois verres nous sont proposés, chacun correspondant à un cépage unique : Cabernet-Sauvignon, Merlot et Petit Verdot. Ensuite, on goûte le mélange des trois cépages pour mieux réaliser à quel point ils se complètent.

Enfin, et c’est là où l’on s’amuse pas mal… On essaie de déterminer, selon notre goût, comment sera constituée la petite bouteille de vin que nous allons ramener chez nous. Nous devons petit à petit la remplir des trois cépages que nous venons juste de goûter. De quelle façon ? A nous de découvrir, selon notre palais, le pourcentage de Cabernet-Sauvignon, Merlot et Petit Verdot que nous voulons mettre en avant.

Atelier Vin Make Your Wine

Au début, je me suis demandée si cet atelier ne serait pas juste un gadget, mais au final, j’ai adoré suivre les conseils de notre guide, qui nous a laissé prendre notre temps, tout en répondant à nos questions.

Nous avons donc mesuré, mélangé, goûté, rectifié… avant de fermer notre bouteille de vin !

Bouteilles Luchey-halde Make your wine copie

Vous l’avez compris, Luchey-Halde est non seulement un domaine récent que je vous conseille de visiter (l’accueil, encore une fois, y est excellent), mais un Château que je vous recommande vivement pour compléter prochainement votre réserve personnelle… pour ne pas prendre le risque que les prix s’envolent un jour !   🙂

raisin vigne

Château Luchey-Halde, à Mérignac (33700) / 17 avenue du Maréchal Joffre.

Atelier « Make your Wine » – 35€ par personne.
contact@luchey-halde.com
www.luchey-halde.com

Crédits photos concernant le domaine en 1900 (noir blanc) et l’homme accroupi dans la vigne : cf. Château Luchey-Halde.
Crédits photos concernant le raisin et les feuilles « Petit VErdot » : http://plantgrape.plantnet-project.org/cepage/Petit%20Verdot%20N

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous êtes ici :

D'autres billets doux de L'heure d'été vous attendent

  • Nathalie Regards et Maisons 14 mars 2013 at 19 h 37 min

    Evidemment c’est si bien raconté que moi j’ai envie de goûter le vin maintenant. C’est possible?

  • Marie mon-nid 14 mars 2013 at 19 h 44 min

    C’est sympa, ce petit atelier !!! Ca donne envie de tester…
    PS: L’Homme et moi, nous avons également dans un petit coin de notre tête l’envie de prendre quelques cours d’oenologie, un jour…

  • Sylvie, Enfin moi 14 mars 2013 at 23 h 18 min

    Mais c’est génial comme concept, quelle bonne idée. Merci du tuyau, de la balade et de l’histoire
    Bisous

  • Tongs et Sri Lanka 15 mars 2013 at 15 h 49 min

    C’est tellement beau et intéressant la vigne, la vignification, le vin… (miam 😉 )
    Un joli article, merci Nath 🙂 Tu me rends nostalgique de mon année à St Emilion 😉
    Des bises bon week-end !

  • Anne Jutras 16 mars 2013 at 2 h 51 min

    Génial cet article et cette visite! Tu maîtrises l’art de nous donner le goût de partir à la découverte de ces viticoles. Dans ma région du Québec, il existe des micros climats où les hommes astucieux et inventifs ont réussi à cultiver des vignes. Ils font même la cueillette de raison en plein hiver où le mercure doit afficher -20C…. Brrrrr! Tu imagines? Mes pauvres doigts ne pourraient pas tolérer pareil froid. Vivement le printemps! 😉

  • Mamagalo 16 mars 2013 at 17 h 37 min

    C’est une bonne idée de weekend en amoureux. Et puis, les paysages sont si beaux, les vignes bien alignées, les grappes lourdes chargées d’arômes et j’adore l’odeur des caves. Je crois qu’en rentrant du Brésil, je te piquerai l’idée : ici les vins sont imbuvables (sauf ceux qui sont importés!!).