Idées

Couler une dalle de béton : quelles sont les étapes à suivre ?

Vous souhaitez réaliser une dalle extérieure, voici une liste détaillée des étapes à suivre et des précautions à prendre pour mener à bien cette mission qui n’est pas des moindres.

Pourquoi une dalle extérieure

Une dalle extérieure peut servir pour aménager les extérieurs d’une maison. Disposer d’un sol dur est recommandé si vous envisagez l’installation d’un abri de jardin, d’un salon de jardin d’une terrasse où l’on dispose une tonnelle, un barbecue ou encore une plancha. En effet, les remontées d’humidité ont tendance à endommager les abris de jardin et si vous désirez une terrasse carrelée, vous n’avez d’autre moyen que de construire une dalle.

Les outils nécessaires à l’installation d’une dalle extérieure

Vous ne pouvez bien couler une dalle en béton sans disposer du matériel adéquat. Alors, si vous envisagez de réaliser vous-même votre dalle extérieure, à défaut d’être un professionnel du domaine, vous devez tout au moins, savoir manier les outils ci-après :

  • La bétonnière
  • La brouette
  • Le niveau à bulle
  • La corde 
  • Les pelles et autres instruments servant à creuser 
  • Les planches de coffrage 
  • L’huile de décoffrage 
  • Les treillis métalliques
  • Les piquets 
  • La règle de maçon
  • La dame de maçon 

Combien de temps pour couler une dalle extérieure

Le coulage de dalle est une tâche qui est difficile et assez complexe à réaliser. La pose nécessite donc des compétences solides. Il faut un minimum de 8heures. Mais ce temps peut varier en fonction de la surface à couler et du nombre d’ouvriers. En raison de la lourdeur de la tâche, abstenez-vous de vous engager seul dans sa réalisation, si vous n’avez aucune expérience en maçonnerie. De nombreux professionnels sont à votre disposition pour vous aider à couler une dalle extérieure. Il suffit de demander un devis.

Les principales étapes à suivre pour couler une dalle extérieure

Faire une dalle en béton est loin d’être une opération facile. Il faudra donc prendre certaines précautions pour éviter de commettre des erreurs qui peuvent causer des fissures et imperfections dans votre dalle. Voici les principales étapes pour couler sa dalle extérieur .

1.       Préparez le terrain

Avant toute chose, il est important de délimiter la surface à couler. Pour ce faire, vous pouvez vous servir de corde et de piquets. Reportez au sol avec le mètre les mesures de la dalle et délimitez l’implantation de la future dalle en la bordant par un piquet à chaque coin. Les piquets peuvent être grossièrement placés dans les angles. Tendez ensuite, la corde entre les piquets. Une fois la délimitation faite, il faut débarrasser le terrain de tous éléments qui pourraient endommager le coulage de béton. Décaisser ensuite le terrain à la profondeur souhaitée. Le décaissage du terrain consiste à creuser la terre à la profondeur souhaitée. Il faut préciser que la sous-couche doit faire 20 cm d’épaisseur, auxquels s’ajoutent 12 cm minimum de béton pour votre dalle. Le décaissement est hors épaisseur de dalle. Si vous prévoyez de couler une dalle de 10 cm d’épaisseur, le fond de votre décaissement doit se situer à 22 cm de profondeur 15 cm pour le mélange pierres concassées et sable et 7 cm de dalle enfouie pour ne laisser apparaitre que 3 cm de dalle. Retenez juste qu’une dalle se pose naturellement en profondeur. En général, les professionnels du domaine retiennent une profondeur de 25 cm. Toute la future surface de la dalle doit être creusée. Avec la Brouette et les pelles, évacuez les gravats et la terre. Une fois l’emplacement de la future dalle décaissé, effectuez avec un râteau, une mise à niveau sommaire du terrain. Vous pouvez vérifier la planéité du fond de fouille avec une longue règle de maçon et un niveau à bulle.

2.       Posez le fond de la dalle

À cette étape, vous devez maintenant préparer votre sous-couche qui est constituée de matériaux compactables, non argileux graviers ou gravillons et sable. Versez dans le fonds, une couche des cailloux en vrac sur une épaisseur de 15 cm environ. Recouvrez cette couche avec du sable ou du gravier de manière à caler les pierres. Ratissez pour bien répartir puis tasser le tout. Versez ensuite de l’eau sur toute la surface pour solidariser le fond. Attendez quelques heures pour que l’eau s’imprègne bien puis damez et compactez cette surface à l’aide d’une dame de maçon ou d’une plaque vibrante si la surface l’exige. Il faut impérativement que le fond de la dalle soit droit et compact au risque de provoquer des fissures au niveau de la dalle et réduire sa solidité. Il faudra donc vérifier le niveau avec une longue règle de maçon et un niveau à bulle et égalisez si nécessaire.

3.       Réaliser le coffrage de la dalle

Une fois votre surface prête, vous pouvez passer à la pose du coffrage à l’intérieur de l’emplacement de votre future dalle. Le coffrage permet de délimiter la dalle et rester en contact afin de maintenir le béton en place jusqu’à sa prise. Les coffrages doivent servir de guide pour la mise à niveau de la surface de la dalle lors du tirage du béton à la règle. Pour construire un solide coffrage, utilisez de bonnes planches en bois. Vous pouvez utiliser des madriers ou des planches épaisses pour construire le coffrage. Notez que la hauteur finale du coffrage doit correspondre à la hauteur souhaitée de la dalle béton. Placez les planches de coffrage à l’intérieur ou à l’extérieur du cordeau selon votre prise de mesures. Fixez-les ensuite solidement en plantant des piquets ou des fers à béton derrière les planches. Veillez tout de même à ce qu’elles ne dépassent pas la hauteur du coffrage. Le cas échéant, vous risquerez d’avoir une dalle peut-être plus grande ou plus petite. Vérifiez ensuite avec précision le niveau des bois de coffrage et les dimensions de votre dalle puis fixez définitivement le coffrage avec des fers à béton. Pour que l’ensemble soit plus solide, vous po

uvez clouer les planches de coffrage entre elles. Veillez à ne pas enfoncer complètement les pointes pour pouvoir les retirer facilement. À l’aide d’un cordeau traceur et d’une règle de maçon, marquez sur les bois le niveau final de votre dalle.

NB : Pour l’installation d’une dalle en béton non couverte, il faudra prévoir une pente pour l’écoulement de l’eau de pluie. Le coffrage doit être réalisé en légère pente (1 cm/m maximum) dans le sens de l’écoulement de l’eau. Aussi, une dalle en béton réalisée le long d’un bâtiment doit avoir 2 à 3 de moins que les seuils de portes. Cela permet d’éviter les inondations de la maison. La dalle en béton doit donc être désolidarisée du bâtiment avec un joint spécifique ou avec une bande compressible d’au moins 10 mm d’épaisseur. Aucune pente n’est à prévoir pour le plancher d’un abri ou d’un garage. Faute de quoi, la construction serait penchée. Aussi, les variations de température peuvent entrainer une dilatation, du béton. Ainsi donc, pour éviter que la dalle se soulève, il est recommandé de poser des joints de dilatation. Les joints de 10 à 20 mm d’épaisseur et 40 ou 80 mm de hauteur, divisent la dalle en plusieurs sections de 15 min 2 s environ dans lesquelles le béton est coulé l’une après l’autre. Vous pouvez opter pour des joints en PVC ou des planches huilées de 10 mm d’épaisseur. Les joints en PVC sont prévus pour rester en place. L’espacement des joints doit être légèrement infér

ieur à la longueur de votre règle de maçon (1,80 m pour une règle de 2 m). Ils peuvent répartis sur la longueur ou sur la largeur de la dalle de manière à ce qu’ils soient alignés sur le même plan que le coffrage pour offrir un appui régulier à la règle de maçon au moment de niveler le béton.

4.       Poser le polyane

Recouvrez la sous-couche d’un polyane ou d’un film plastique d’étanchéité pour éviter les remontées d’humidité. Déposez le film polyane sur toute la surface de la sous-couche. Si vous devez le poser en plusieurs bandes, respectez un recouvrement de 0 à 15 cm sur chaque bande. Le polyane doit recouvrir obligatoirement toute la surface de la dalle. Le métrage doit donc être suffisant pour couvrir la face des planches de coffrage. Découpez le surplus au cutter. Faites-le remonter le polyane sur les coffrages.

5.       Réalisez l’armature du béton

L’armature est constituée d’un treillis métallique permettant d’installer du béton armé. Elle est comparable à une plaque de grillage maintenue par des liens. Nous recommandons d’utiliser un treillis structurel de type ST25C (maille carrée de 150 mm, fil de 7 mm de diamètre). Les armatures sont à poser sur des cales d’armature spécifiques en plastique, pour garantir un bon enrobage béton. Pour être efficaces, elles doivent se situer au niveau du 1/3 inférieur de l’épaisseur de la dalle. Elles doivent être installées sur des cales et non en contact direct avec le sol. Ses dimensions n’excèdent souvent pas 240 x 120. Les armatures garantissent la sécurité et la longévité de votre aménagement. C’est en raison de cela que les dalles porteuses doivent être renforcées. Les armatures ne sont pas nécessaires si vous utilisez un béton manufacturé comportant des fibres structurelles. Dans le cas contraire, l’armature du béton sera constituée d’un treillis métallique soudé. Déposez votre treillis au fond du coffrage. Vous pouvez surélever le treillis avec des pierres pour qu’il soit positionné dans l’épaisseur de la dalle. Vous pouvez le couper si nécessaire avec un coupe-boulon ou avec une disqueuse et le placez en retrait de 5 cm environ des bords de la dalle, car le ferraillage doit être enrobé dans le béton et ne pas toucher les coffrages. Si vous avez des gaines électriques ou de la tuyauterie à placer, maintenez-les en position avec des petits piquets de fer l’idéal est que lorsque plusieu
rs plaques de treillis sont posées, qu’elles se chevauchent d’environ 10/15 cm et soient ligaturées entre elles.

6.       Préparez le béton à couler

Nous sommes maintenant à l’étape du coulage de dalle. Mais avant toute chose, il faut préparer le béton à couler. Plusieurs facteurs entre dans la préparation du béton à couler. En effet, il faut savoir doser le béton. Le béton est un mélange de sable, de gravier, de ciment et d’eau. La proportion de chacun de ces éléments indique le type de béton préparé. Le coulage de la dalle de béton se fait en un trait il faut donc déterminer la quantité idéale de béton avant le démarrage de la préparation. La teneur en eau du béton doit lui offrir une bonne consistance. 1 seau de ciment pour 2 seaux de sables, 3 seaux de graviers et ½ seau d’eau. Ce dosage correspond à un béton dosé à 350 kg par mètre cube. Pour obtenir la quantité nécessaire de béton pour votre dalle, multipliez sa surface par son épaisseur, ce qui correspond au volume à remplir. Le béton possède généralement un volume de sable et de gravier égal respectivement au double et au triple du volume de ciment. L’idéal est de se procurer une bétonnière pour avoir du béton frais. Vous pouvez l’installer sur le sol.

7.      Le coulage proprement dit de la dalle


Remplissez une brouette avec le béton obtenu dans la bétonnière et commencez à couler la dalle. Versez ce béton dans le coffrage. Si la terrasse est accolée à la maison, garnissez d’abord les parties situées côté façade et progressez vers le jardin. Tirez le béton à l’aide d’une règle bien en appui sur les planches de coffrage et les joints de dilatation. Impulsez un léger mouvement de va-et-vient latéral avec la règle pour cisailler le béton avec un mouvement de recul. Utilisez ensuite la taloche en effectuant des mouvements circulaires pour lisser soigneusement la surface et faire ressortir l’eau du béton pour qu’elle puisse s’évaporer. Une fois l’ensemble du béton coulé, utilisez une règle à maçon pour aplanir le béton et mettre à niveau le béton. Lorsque le béton sèche trop vite, utilisez un produit de cure, en respectant le dosage préconisé par le fournisseur pour éviter les risques de fissures. Ensuite, laissez sécher minimum 48 h !

8.       Sciez les joints de retraits

Le sciage des joints de retrait doit être exécuté 36 h après le coulage. Ils doivent diviser la dalle à la manière d’un damier. L’espacement entre 2 joints doit être de 5 m maximum. Tracez l’emplacement des joints à l’aide d’un cordex. Découpez ensuite les joints à l’aide d’une disqueuse munie de disque diamanté, réglée sur une profondeur de l’ordre du 1/3 de l’épaisseur de la dalle. Vous pouvez vous servir de la règle de maçon pour guider la lame de la disqueuse. Une fois les joints sciés, vous n’aurez plus qu’à décoffrer !

9.       le décoffrage

Le décoffrage se fait en fonction de la taille de la dalle. Cette opération doit se faire en une seule fois pour permettre un séchage parallèle de l’ensemble de la dalle. Avant tout, vérifiez le niveau de l’ensemble puis à l’aide d’une meuleuse. Après le décoffrage, inspectez la dalle pour vérifier qu’il n’ya pas de bulles d’air sur l’épaisseur. Pour une petite dalle en béton, attendez au minimum 24 heures pour retirer le coffrage. Si vous souhaitez recouvrir votre dalle en béton d’un revêtement, attendez 1 à 2 mois pour un séchage parfait de la dalle en béton.

Show More

Aude

Si j'ai créé ce site, c'est suite aux nombreuses difficultés des gens à comprendre le fonctionnement du changement d'heure. Ce n'est pourtant pas sorcier !

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close