Billets d'humeur

Marche républicaine : 11/01/2015

9 janvier 2015
marche-republicaine

Une marche républicaine est organisée dimanche.

Alors que faire ? Personnellement, je ferai tout pour y aller. Pas de prosélytisme ici. Je n’ai aucune leçon à donner à personne. Mais, tout simplement, j’y pense très fort.

Il y aura un avant et un après 7 janvier 2015.

Quelques mots résonnent en moi depuis quelques jours…

République.

Démocratie.

Liberté, égalité, fraternité.

Laïcité.

Je ne sais pas où je serai dimanche, mais j’espère très fort être place de la République, pour appartenir à cette marche républicaine.

Marcher dans la solidarité. Marcher dans le soutien. Marcher dans le recueillement et dans la dignité. Tête haute.

Nous n’avons pas peur.
Nous ne pouvons pas nous laisser aller à la peur.

Comme le disait ce matin Jean d’Ormesson à la radio… même si ce mot a été souvent galvaudé, aujourd’hui, il y a des valeurs à défendre.
Je pense en effet qu’il y a des valeurs à défendre ensemble. Plus que jamais. Des valeurs qui, j’en suis certaine, fédèreront des hommes et des femmes de tout horizon, de toute religion. Il faire du lien et défendre nos libertés. Celles qui, jusqu’il y a encore quelque temps, nous paraissaient évidentes.

Dimanche, j’espère voir une France unie, une France rassemblée. Les enjeux sont cruciaux. Il ne s’agit pas d’une manifestation quelconque. Il y a un peu du cœur de chacun dans ce qui s’est brisé le 7 janvier dernier. Il s’agit d’une marche de personnes qui sont évidemment touchées, émues. Mais naturellement, il est question d’une marche de personnes qui sont dans la réflexion. C’est une marche ré-pu-bli-caine.

Alors oubliez les basses manœuvres politiciennes de ceux qui voudraient vous faire croire que vous devez demander la permission avant d’aller manifester.

Si vous pensez que votre place, dimanche, est dans cette marche républicaine, alors allez-y.

Je combat les idées du Front national. Mais à titre personnel, j’espère que ceux qui ont déjà voté FN ou se demandent s’il le feront un jour, se rendront à cette marche si leur conscience leur dicte de le faire. Il ne s’agit pas d’aller régler des comptes entre électeurs, ou de demander qui vote quoi. Il s’agit de défendre nos Libertés. De la défense aussi du Vivre ensemble. Il s’agit de montrer, qu’en France, on peut marcher aux côtés de ceux dont on ne partage pas les idées.

En France, on peut combattre avec les mots. En France, on prend la plume, on prend ses feutres pour repousser les frontières des idées contraires à nos valeurs. En France, on peut aussi manifester les uns à côté des autres. S’il vous plaît, montrez que c’est aujourd’hui possible. Respect, unité, solidarité. Lutter contre cette barbarie qui n’a, bien évidemment, rien avoir avec l’Islam, Dire NON ensemble. François Morel proposait cette citation ce matin : « il faut reboiser l’âme humaine […] il faut s’aimer à tort et à travers ». Je me joins aux mots qu’il a prononcés.

Nous sommes solidaires de Charlie Hebdo.
Nous somme solidaires, lecteurs ou non de ce journal.

Dimanche, c’est la marche républicaine.
Qu’elle soit grande, qu’elle soit unie, qu’elle soit forte.

#JeSuisCharlie

 

je-suis-charlie-liberte

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous êtes ici :

D'autres billets doux de L'heure d'été vous attendent

  • Marie mon-nid 9 janvier 2015 at 11 h 04 min

    Très bien dit ! Je suis pétrifiée depuis 2 jours, ne trouvant rien à dire, si ce n’est qu’on peut être d’accord ou pas avec Charlie Hebdo, rien ne justifie de tuer des hommes… Tes mots sont clairs, je les partage.

    • Nathalie 9 janvier 2015 at 11 h 15 min

      Si tu savais combien tes mots me font chaud au cœur… Merci, Marie.

  • Aurore 9 janvier 2015 at 12 h 29 min

    Je pense que j’irai.
    Le monde déconne franchement ( je suis horrifiée parce que Boko Haram fait au Nigeria, les attentats au Yemen, et cette exécution, chez ns …). Ca vaut le coup de rappeler que nous ne souhaitons que la paix et la garantie de pouvoir nous exprimer librement .

    • Nathalie 9 janvier 2015 at 13 h 05 min

      Merci pour ton témoignage, Aurore.
      Oui, nous ne souhaitons que la paix… la paix en démocratie.

  • Sylvie, Enfin moi 11 janvier 2015 at 9 h 47 min

    Je suis Charlie
    Nous sommes Charlie
    Bises