Aujourd’hui, quelques indices à repérer dans sa vie pour savoir si l’on vieillit un peu, beaucoup ou à la folie ! Un billet fort, un billet dur, à ne pas mettre entre toutes les mains.

D’abord, on se croit dans la catégorie « fin de trentaine épanouie ».

C’est l’Eté, on passe de bons week-ends en famille, on papote autour de pastèques (= nouvelle appellation du melon selon un certain mini fiston de la ville) et d’un bon verre de Saint-Estèphe : la vie est belle !

 On profite de ces doux moments pour laisser les loulous faire du vélo chez leurs grands-parents afin d’aller se faire dorloter chez le coiffeur. On demande des tralalas sur sa chevelure afin qu’elle s’harmonise avec la douceur de l’Eté. D’ailleurs, plus ça va, et plus la blondeur est là. Quand on commence les balayages ou les mèches, on a tendance à devenir dépendante du joli soleil que cela apporte…

Et puis, tant qu’à avoir les enfants gardés, on va même faire un léger détartrage chez le dentiste pour être plus fraîche que la rosée. (Et mine de rien, vérifier que tout va bien, car ça fait pas mal de temps que l’on repousse le bilan dentaire.)

Et là, ça se complique par rapport à l’image de Schtroumpfette que l’on a en tête.

  1. « On » (si vous croyez que je vais dire « je », vous faites erreur !) réalise assez vite que son nouveau dentiste n’a certainement pas encore 30 ans. C’est bien la première fois que l’on a un dentiste plus jeune que soi, d’ailleurs ! Grrr… Très polie, on garde le sourire.
  2. « On » doit donner son âge au même dentiste pour le dossier (ça devrait être interdit). On lance alors un petit  « 37 ! », avant de sursauter en entendant la sobre réponse :

AH OUI, QUAND MÊME !     (Si si, il l’a dit, le mufle…)

A la fin du soin, on rentre revoir ses loulous, l’émail certes éclatant, mais avec un petit nuage noir au-dessus de la tête. Les indices de l’âge de la maturité sont bien là.
***

 

***

Mais il peut y avoir des indices plus probants… que l’on pourrait appeler les indices « coups de marteau » :

« On » voit son adorable nièce de douze ans venir vers soi, tout sourire. On papote, la vie est de nouveau fraîche et légère… Enfin, jusqu’à ce que ladite nièce prenne le ton de la confidence :

Tu sais, j’aime aussi la musique de vieux, de temps en temps !

- De vieux ?

- Oui, écoute ! Je vais te faire écouter quelques chansons. Tu les connais, peut-être ! »

 

Si le trio fatal est le suivant, vous faites partie des assommé(e)s :

  1. Michaël Jackson,
  2. Les Beatles,
  3. Jean-Jacques Goldman.

Je pleure tout de suite avec mes dents blanches et ma chevelure ornée de douces mèches ensoleillées ou je chante avec elle en signe de tante complice ? (Damned, je suis découverte !)

 
***

Nathalie-du-grognon (qui dans la vraie vie, a chanté, mais juste parce que c’est sa nièce chérie… et que oui, les chansons ont fait tilt !)


loading Mignonne, allons voir si la rose…


Rendez-vous sur Hellocoton !

{ FACEBOOK | TWITTER | INSTAGRAM | PINTEREST | HELLOCOTON | GOOGLE+ }


15 commentaires
  1. Ton doux mari
  2. Nathalie scrap
  3. Nathalie

Trackback e pingback

Aucun trackback ou pingback pour cet article

Participez à L'heure d'été