Famille - Enfants

La Piñata : le match Mexique – France

12 octobre 2014
piñata anniversaire

pinata anniversaire

Coucou à toi, cher lecteur !

 

Sais-tu que… de l’autre côté de la mer,

quelque part au MEXIQUE,

en ce moment, un enfant

fête son anniversaire

autour d’une PIÑATA ?

Mexique fete pinata

 Samedi, ma fille s’est rendue à l’anniversaire d’une amie ;

elle me promet qu’elle a cassé là-bas une…

CHIPOLATA.

[ Un ange passe ]

*

VERDICT   de l’incroyable match  « Piñata Mexique – France »  :

Si l’on compare le style de vie de ces deux pays,

que nous pouvons aussi appeler le « Lifestyle »

The incontestable WINNER is…

La FRANCE !

Sous vos yeux ébahis,

je vous le prouve immédiatement :

*

lifestyle mexique france

Et n’oublions pas…
Comme le dit Marie (du blog Mon-Nid),
le meilleur moment quand tu fêtes l’anniversaire de ton enfant adoré,
c’est quand tous les petits copains sont repartis ! 😉

J’adore !

L’heure d’été, blog féminin lifestyle, mode, famille, humeurs, arts et créations…
 
Rendez-vous sur Hellocoton !
Famille - Enfants

Instantanés de vie : clic-clac !

9 octobre 2014
photographe-Clic-clac

Cette semaine, les activités sportives de mes enfants ont été source de moments assez mignons. Je ne peux tout raconter ici, mais je vous donnerai l’exemple de mon fiston, alias PETIT LOUP.

1 / Le cours de natation  (1ère année)

instantanés de vie enfant

A la fin de la séance, j’arrive un peu tardivement dans les vestiaires, afin de lui préparer ses petites affaires, comme le font les autres parents (qui eux, ce soir-là, étaient déjà « ready »).
Je vois qu’il me reste tout de même une petite minute. Comment procéder? Attendre devant les douches ou commencer une nouvelle partie sur mon téléphone ? Hum. Comment dire ?
Je m’assois dans la cabine et joue un peu…. jusqu’à ce que je comprenne que les enfants sont déjà tous à la douche, ou bien encore récupérés par les autres parents.

Vite, j’ouvre la porte… et aperçois enfin mon Petit Loup sous le jet, profitant à fond des petites gouttelettes d’eau massantes et réconfortantes. Pas du tout inquiet, le petit chou. Mais alors pas du tout. Et pour cause, l’heureux nageur ne s’est manifestement même pas aperçu de mon petit retard. Il joue pendant ce temps le remake de TAHITI-DOUCHE.
Ambiance zen, bonheur et détente dans les îles des tropiques. Bonheur du petit poisson qui se relaxe après l’effort.
Aller se sécher ? Pourquoi donc ?
En tant que mauvaise maman, comptez sur moi pour lui rappeler son amour total pour la douche quand il deviendra CRADO pardon… ado.

2/ le cours de judo (1ère année aussi, soyons fous !)

Je vous disais dernièrement que j’ai eu la joie de me faire pincer (gentiment) par le professeur. Il a compris que, comme d’autres mamans, j’emmenais mon fiston au judo déjà tout habillé (oooups), son joli kimono blanc sur les épaules. Bilan : paf, sur la main. Désormais, je me suis assagie : j’aide donc mon judoka en herbe à se préparer sur place.
J’explique ainsi mercredi à mon petit homme que, désormais, je l’aiderai à se changer sur un petit banc qui est devant le vestiaire. Celui-ci est bondé, petit, étroit,… Bref, mon dos ne supporterait pas de se tordre dans tous les sens.

Soudain, mon garçon s’insurge :

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Mode et Beauté

French & chic : le guide

25 septembre 2014
mode paris french humour

Un sujet fort, aujourd’hui, chers lecteurs.

Un sujet mode, un sujet chic, un sujet charme.

On peut même parler d’une bobo-french thématique.

Juste un instant, pour tenter d’oublier la gravité du monde.

Parce qu’une journée sans sourire est une journée terne et sans saveur.

Le tout, juste pour vous aujourd’hui, en exclusivité sur le blog de L’heure d’été.

**

*****

 

 

how to be parisian humour 1

 

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Musique : L'air du temps

California Dreamin, le retour !

20 septembre 2014
diana-krall-wallflower

 ♪♫# All the leaves are brown and the sky is gray…  #♫♪

Vous connaissez certainement le fameux « California Dreamin » du célèbre groupe The Mamas and the Papas.

Avouez-le, vous chantez parfois cette chanson en week-end ou en vacances. Mais si, cela vous est forcément arrivé…

Pour les nés de la toute dernière pluie ^^, cela donne cela :

Les amis, attention, préparez-vous à un choc.

Cette chanson a désormais une version plus… comment dire ? « after midnight ».

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Photo

Paysages flottants boliviens

19 septembre 2014
on her skin photos

On va parler photo, histoire d’oublier quelques minutes que je suis un peu débordée en cette rentrée.

Moi, débordée ? Non, pas du tout. Du tout.
Enfin si. Un peu quand même.

Après quelques mois folkloriques, où le projet dont je vous parle parfois ici à demi-mots a avancé au pas de la tortue (non mais c’est mignon, une tortue, cela dit…), vous le devinez, je recommence à présent à y travailler quotidiennement ; cela me prend un temps fou, tout simplement. Je jongle entre mains domaines chronophages. J’ai à présent la sensation de marcher, tel un funambule, sur un fil bien mince. C’est exaltant, stimulant… mais stressant en même temps. Comme chaque projet, en somme ! J’ai conscience de ne faire qu’effleurer le sujet ici pour l’instant. Ce n’est même pas du personnal branding… chaque chose en son temps. Non… parler complètement de ce projet ici est encore un peu trop difficile pour moi. J’ai tellement peur de me prendre les pieds dans le tapis que je bloque pour l’instant, je ne parviens pas à en dire plus.  On ne se refait pas 😉 D’ici quelques mois, promis, projet fini ou non, je vous explique tout.

Bref. Je voulais donc vous parler image… et surtout de la série photographique On her Skin, de la douée Asako Shimizu (née en 1969 au Japon). Je m’en veux, j’ai manqué l’exposition de ces photos à la galerie NextLevel l’hiver dernier. Mais où avais-je donc la tête ?  ^^

Quoi qu’il en soit, si vous aimez les belles choses… la bleue et la Bolivie, l’artiste photographe Asako Shimizu vous plaira certainement.

Vous savez que je suis sensible aux photos qui nous font voyager, qui nous emmènent entre deux mondes pour mieux nous faire rêver. C’est le cas ici. La nature prend le pas sur un être humain, petit et léger comme une plume, relégué au second plan de l’histoire. Il semble quelque peu perdu au milieu des grands espaces et des beaux horizons auxquels il est intégré… comme fusionné par magie. D’ailleurs, dans le titre de cette série de photos « On her skin », vous devinerez aisément que le terme « her » désigne la Terre.

La lumière, la composition de ces images dégagent simultanément une force et une harmonie indéniables. On est presque dans l’abstrait, ce qui permet de projeter dans ces photos autant d’histoires qu’il y a de spectateurs.

C’est saisissant, captivant, charmant (au sens étymologique).
Pour la petite histoire, Asako Shimizu a pris ces clichés, il y a quelques années, dans l’incroyable décor du Salar d’Uyuni, un désert de sel situé dans les hauts plateaux boliviens.

Je note donc dans mes voyages rêvés… la Bolivie.

*

On her Skin – Asako Shimizu

  OHS7

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Billets d'humeur

La réunion de rentrée vue par le petit Nicolas

7 septembre 2014
rentrée petit nicolas cartable

Bonjour et bienvenue ! Je vous en prie, asseyez-vous…

C’est la gentille maîtresse de CE1 qui l’a dit samedi matin, lors de la réunion de rentrée prévue pour les parents.

Je le sais, ma Maman y était.
Elle m’a tout raconté.

Les Parents, c’est un monde amusant.

Ils disent à leurs enfants de se taire et d’être sage, surtout en classe. Pourtant, dès qu’ils se retrouvent après les vacances d’été, ils PAPOTENT.
Et quand la maîtresse leur demande gentiment au cours de la réunion de se taire, il y en a toujours quelques uns qui continuent de le faire en cachette.
Enfin, en cachette, ça ne marche pas tout à fait.
Parce que la maîtresse, tout sourire, elle finit toujours par le voir et par expliquer aux parents qu’elle peut séparer les binômes qui bavardent. Et ça, je vous assure que cela remet les pendules à l’heure. Après, les parents deviennent doux comme des agneaux et lèvent même le doigt pour parler.

Ma maman, elle m’a promis qu’elle s’était bien tenue. Pas d’écart de conduite. Même qu’elle a été obligée de s’asseoir au premier rang, car les amis avec qui elle était arrivée avaient choisi de se placer tout près de la maîtresse. Peut-être était-ce par ce qu’ils portaient des lunettes. Ou alors parce la maîtresse, elle est vraiment jolie.

C’est ce que s’est dit Maman.

Et puis c’est là qu’elle s’est dissipée.

Avec ses deux amis, ils ont un tout petit peu regardé dans le casier de leur table pour voir à la place de quel écolier ils étaient assis. A la découverte d’étiquettes sur les ardoises blanches, ils ont souri bêtement, en ayant reconnu tel et tel ami de leur enfant. Moi, je me dis que la maîtresse, elle a vraiment été bien gentille de ne pas leur mettre de punition. Quand elle a vu ce qu’ils faisaient, elle leur a patiemment expliqué qui était assis dans les premiers rangs. Ma Maman, elle est devenue rouge tomate.

A leur place, j’aurais eu un peu honte, quand même.

D’autant plus que la maîtresse, elle a ouvert des fiches de comportement. On a chaque jour vert, orange ou rouge.

Et ma Maman, elle s’est bien gardée de me dire quelle couleur elle avait eu à la sortie de la réunion. J’ai pas encore osé le lui demander.

Mais ma Maman, elle m’a promis que personne n’avait fait voler d’avion en papier pendant la réunion et que tout s’était très bien passé, alors je la crois. Sinon, elle aurait eu un mot dans le cahier de correspondance, ou alors le directeur aurait déjà appelé à la maison.

Forcément.

rentree petit nicolas

*

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !
Musique : L'air du temps

Mina Tindle ou l’invitation au voyage : Parades

4 septembre 2014
mina-tindle-parades

Il y a deux ans – deux ans déjà-, j’évoquais dans le blog la très douée Pauline de Lassus, alias Mina Tindle. Cette chanteuse nous offrait alors les belles chansons de l’album Taranta, salué, bien au-delà de nos frontières, par une critique unanime. Il faut dire que la belle avait tout pour me charmer, puisque ses goût musicaux étaient proches de la magnifique Cat Power ou encore de la délicieuse Feist.

La bonne nouvelle, c’est qu’en octobre, Mina Tindle revient nous voir -ô joie- avec un  nouvel album dans sa malle à jouets : Parades. Les chansons que j’ai pu avoir le plaisir d’écouter sont aériennes et solaires. (J’avoue, j’ai déjà craqué pour une précommande. 😉 )

Non seulement on a le bonheur de retrouver la voix délicate de cette chanteuse de talent, mais l’inspiration est clairement au rendez-vous : les musiques ajoutent cette petite touche de magie qui ne me laisse pas indifférente.

mina-tindle-chanteuse© Indira Dominici

Lire la suite du billet Lifestyle de L’heure d’été

Rendez-vous sur Hellocoton !